top of page

Milan : cinq lieux insolites à découvrir !

Dernière mise à jour : 20 avr. 2023


Milan - Italie - Italy - Cerisier - en - Fleur - Cherry - Blossom - Rose - Pink - Place - Square - Piazza - Milano - Italia - Mattarella - Printemps - Spring - Ciel - Sky - Bleu - Blue - Observer - Observe - Voir - See - Solara - Blog

Le printemps milanais et ses cerisiers en fleurs


Dans cet article, je vous présente cinq lieux milanais insolites à découvrir lors de votre séjour sur place !

 

SOMMAIRE

  1. Le cimetière monumental de Milan et son art funéraire éclectique

  2. L'église San Bernardino alle Ossa et son ossuaire

  3. La sculpture en forme de doigt d'honneur : L.O.V.E. (Libertà, Odio, Vendetta, Eternità)

  4. La Villa Invernizzi et ses flamants roses

  5. Le Palazzo Sola Busca et son interphone en forme d'oreille

 

1. Le cimetière monumental de Milan et son art funéraire éclectique


Le cimetière monumental de Milan avec, en son centre, le Famedio


Concernant le cimetière monumental de Milan, je dirais que c'est un insolite incontournable à découvrir lors de votre séjour ! En effet, ce cimetière porte très bien son nom : il est immense (25 hectares) et ses nombreuses tombes comportent énormément de sculptures, on a presque le sentiment qu’elles vont s’animer, rendant ce cimetière, paradoxalement, très vivant. Il s'agit également du royaume des chats.


Concernant son histoire, ce cimetière a été ouvert en 1866 pour fusionner les petits cimetières insalubres qui étaient alors détruits dans la ville.


Beaucoup de plans du cimetière sont disséminés un peu partout sur des panneaux (et également à disposition en format papier à l'entrée), rendant la visite aisée. Je pense que l’on peut facilement y prévoir deux heures pour prendre le temps de s’imprégner sereinement des lieux.


À noter : le cimetière se situe dans le quartier de Porta Volta, à proximité de la gare Porta Garibaldi, et il est fermé tous les lundis ! Tous les autres jours, il est ouvert en continu de 8h à 18h. L'entrée est gratuite.


Le Famedio : Panthéon des personnalités milanaises


A l'entrée de ce cimetière aux allures de musée à ciel ouvert, se dresse le Famedio à ne manquer sous aucun prétexte avec son plafond au bleu éclatant, la tombe de l'écrivain Alessandro Manzoni, celle de Luca Beltrami, l’architecte du nouveau Milan, ou bien encore la sculpture du compositeur Giuseppe Verdi.


De gauche à droite : tombes des familles Bernocchi, Campari et Bruni


Enfin, parmi les monuments funéraires à découvrir absolument lors de votre visite, je vous en liste trois :

  • Tombe de la famille Bernocchi (1936, architecte : Alessandro Minali et sculpteur : Giannino Castiglioni) : sorte de Tour de Babel d'une dizaine de mètres de haut représentant la vie de Jésus.

  • Tombe de la famille Campari (1935, sculpteur : Giannino Castiglioni) : représentation sculptée en bronze et en taille réelle de la peinture La Cène de Léonard de Vinci, dont je vous explique d'ailleurs dans cet autre article comment réussir à voir ce chef-d'oeuvre toujours booké des mois à l'avance en dernière minute à l'église Santa Maria delle Grazie à Milan.

  • Tombe de la famille Bruni (1876, architecte : Angelo Colla et sculpteur : Giulio Monteverde) : étonnante pyramide.



 

2. L'église San Bernardino alle Ossa et son ossuaire



Une autre particularité à découvrir à Milan, à proximité du Duomo, est l'église de San Bernardino alle Ossa qui ne paye pas de mine de l'extérieur, mais qui abrite pourtant une spécificité à observer, à savoir une chapelle latérale décorée par un ossuaire de crânes et d'ossements humains.


Concernant l'histoire de ce lieu, un hôpital a été érigé en 1145 près de l’église voisine de Santo Stefano Maggiore. Mais, avec la peste, le cimetière de cette église s’est rempli très vite et une nouvelle salle a dû être construite pour rassembler les os. En 1269, l’église de San Bernardino alle Ossa a été bâtie à côté de cette nouvelle salle. Puis, en 1679, l'église de San Bernardino a été reconstruite, après s'être effondrée sous le clocher de l'église de Santo Stefano.


Lorsqu'ils entrent dans l'église de San Bernardino alle Ossa, les touristes ont tendance à se diriger directement vers l'ossuaire à droite (accessible contre un don et vous recevez une feuille explicative en anglais sur l'histoire du lieu). Jetez tout de même un oeil à l'église qui est octogonale et de style baroque.



Concernant l'ossuaire, il est quant à lui petit, de format carré et ses murs sont décorés de crânes et d'ossements humains dans un style rococo. Sur la voûte, vous pouvez observer une fresque datant de 1695 et réalisée par le peintre Sebastiano Ricci : Le triomphe des âmes dans un envol d'anges.

 

3. La sculpture en forme de doigt d'honneur : L.O.V.E. (Libertà, Odio, Vendetta, Eternità)



Une troisième particularité surprenante à découvrir à Milan est ce doigt d'honneur de 11 mètres de haut, dressé face au Palazzo Mezzanotte, un bâtiment construit pendant le fascisme et qui abrite actuellement la Bourse italienne.


Réalisée en 2010, cette sculpture surnommée "Il Dito" (le doigt en italien), par les Milanais, était initialement sensée rester deux semaines, mais est pourtant toujours là, malgré les protestations locales.


L'artiste, Maurizio Cattelan, n'a jamais donné le sens à attribuer à ce doigt, qui demeure à l'appréciation de chacun. Néanmoins, on peut lui supposer un double sens : à la fois une érosion du salut fasciste, mais aussi une protestation contre les institutions financières, à la suite de la crise financière de 2007-2008.

 

4. La Villa Invernizzi et ses flamants roses



Pour continuer, voici un lieu surprenant en plein centre-ville de Milan : la Villa Invernizzi au style art déco qui abrite en son jardin... des flamants roses importés du Chili et d'Afrique et ce, depuis 1970 !


La villa a pris le nom de son propriétaire, l’inventeur du fromage industriel Mio, connu de tous les Italiens. Ainsi, la villa est privée, vous ne pourrez donc pas rentrer dans sa cour accessible depuis Corso Venezia 32, mais vous pouvez en revanche observer les flamants de l'autre côté de la villa, derrière la grille, au Via Cappuccini, 7.


Pour votre information, ce quartier est surnommé le « quadrilatère du silence ». En effet, il s'agit d'un havre de paix au coeur de la ville et la Villa Invernizzi en constitue la preuve parfaite !

 

5. Le Palazzo Sola Busca et son interphone en forme d'oreille



Pour finir, une dernière particularité à découvrir à deux pas de la Villa Invernizzi : il s'agit du Palazzo Sola Busca en style liberty de la fin des années 1920, où vous pouvez observer à côté de la porte d'entrée une sculpture d’oreille en bronze qui servait auparavant réellement d’interphone pour interagir avec le gardien de l’époque. Cette œuvre d’art a été réalisée par Adolfo Wildt, maître de l’Art Nouveau italien. A voir Via Serbelloni, 10.



A bientôt pour d'autres articles dédiés à Milan et Rome !

 

=> J'espère que cet article aura pu vous aider dans la préparation de votre séjour à Milan et, si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas, je vous ferai un retour avec plaisir !


N'hésitez pas non plus à consulter mes autres articles sur Milan dédiés à la découverte de la mythique Scala en visite guidée, mais aussi à trois adresses gourmandes dans la ville !

bottom of page